RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Portail du Premier Ministère
Premier Ministre / Activités du Premier Ministre
ACTIVITES

Allocution de cloture du Premier ministre à l'occasion de l'adoption du projet de loi portant révision Constitutionnelle au Conseil de la Nation

Le Premier ministre, Monsieur Abdelaziz Djerad s'est félicité samedi du niveau du débat autour du contenu de la loi portant révision de la Constitution, adoptée par le conseil de la Nation.

"Après votre adoption du projet de loi portant révision constitutionnelle, je voudrais vous transmettre les remerciements de Monsieur le président de la République et du gouvernement pour votre appui à ce projet qu'il a initié, en concrétisation des engagements pris devant le peuple, lequel a déjà été approuvé par les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN), a indiqué Monsieur Abdelaziz Djerad, dans l'allocution de clôture, à l'adresse des membres du conseil de la Nation, à l'issue de l'adoption dudit projet.

"Je ne manquerai pas, à cette occasion, de saluer le niveau du débat autour du contenu de cette loi et des observations et interrogations précieuses et édifiantes exprimées par les membres de l'APN lors des différentes étapes de son examen, dont j'ai eu l'honneur d'assister à une partie".

Monsieur Abdelaziz Djerad a affirmé "Je ne manquerai pas également de renouveler à partir de cette tribune, l'expression de mes remerciements et de ma gratitude aux membres du comité d'experts chargé par le président de la République de présenter des propositions pour la révision constitutionnelle, pour l'immense travail et le grand effort fournis dans l'élaboration de ce projet de constitution, et à leur tête Ahmed Laraba et le professeur Walid Aggoune".

Le Premier ministre a également remercié "l'ensemble de la classe politique, les acteurs de la société civile, les experts, les cadres, les citoyens et les médias ayant participé à travers leur précieuse contribution au débat autour de ce projet".

Le Premier ministre a declaré que cette constitution "est un nouveau jalon que le président de la République a voulu en tant qu'amorce du processus d'édification d'une nouvelle République algérienne capable de faire face aux exigences du présent et aux défis à venir, un Etat capable aussi de tracer sa politique de développement socioéconomique à même de répondre aux aspirations du citoyen et de garantir la stabilité du pays, la cohésion sociale, la protection des droits et libertés et l'indépendance du pouvoir judiciaire".

Après avoir rappelé que cette constitution sera soumise le 1er novembre 2020 au référendum du Peuple, source de tout pouvoir, maitre de toute souveraineté, pour dire, en toute liberté, son dernier mot sur ce projet, il s'est dit convaincu que le peuple algérien, comme à son accoutumée, et à chaque étape cruciale de son histoire, plébiscitera ce projet qui répond à ses aspirations et espérances, exprimées, en toute sincérité, lors de son Hirak authentique béni, déclenché le 22 février 2019".

Pour le Premier ministre, la date du 1er novembre sera "un deuxième jalon historique témoignant de la volonté de notre peuple de relever tous les défis et de faire face à toutes les difficultés pour se libérer de toutes les contraintes et édifier un Etat de droit, d'institutions, un Etat démocratique et social fidèle aux principes de la déclaration de novembre, un Etat dans lequel tous ses enfants participent à son édification, sans exclusion, ni distinction aucune, un Etat où tous ses enfants jouissent équitablement de ses richesses dans la cohésion et l'unité nationales".

synthèse et Traduction APS


Allocution de cloture du Premier ministre à l'occasion de l'adoption du projet de loi portant révision Constitutionnelle au Conseil de la Nation

Le Premier ministre, Monsieur Abdelaziz Djerad s'est félicité samedi du niveau du débat autour du contenu de la loi portant révision de la Constitution, adoptée par le conseil de la Nation.

"Après votre adoption du projet de loi portant révision constitutionnelle, je voudrais vous transmettre les remerciements de Monsieur le président de la République et du gouvernement pour votre appui à ce projet qu'il a initié, en concrétisation des engagements pris devant le peuple, lequel a déjà été approuvé par les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN), a indiqué Monsieur Abdelaziz Djerad, dans l'allocution de clôture, à l'adresse des membres du conseil de la Nation, à l'issue de l'adoption dudit projet.

"Je ne manquerai pas, à cette occasion, de saluer le niveau du débat autour du contenu de cette loi et des observations et interrogations précieuses et édifiantes exprimées par les membres de l'APN lors des différentes étapes de son examen, dont j'ai eu l'honneur d'assister à une partie".

Monsieur Abdelaziz Djerad a affirmé "Je ne manquerai pas également de renouveler à partir de cette tribune, l'expression de mes remerciements et de ma gratitude aux membres du comité d'experts chargé par le président de la République de présenter des propositions pour la révision constitutionnelle, pour l'immense travail et le grand effort fournis dans l'élaboration de ce projet de constitution, et à leur tête Ahmed Laraba et le professeur Walid Aggoune".

Le Premier ministre a également remercié "l'ensemble de la classe politique, les acteurs de la société civile, les experts, les cadres, les citoyens et les médias ayant participé à travers leur précieuse contribution au débat autour de ce projet".

Le Premier ministre a declaré que cette constitution "est un nouveau jalon que le président de la République a voulu en tant qu'amorce du processus d'édification d'une nouvelle République algérienne capable de faire face aux exigences du présent et aux défis à venir, un Etat capable aussi de tracer sa politique de développement socioéconomique à même de répondre aux aspirations du citoyen et de garantir la stabilité du pays, la cohésion sociale, la protection des droits et libertés et l'indépendance du pouvoir judiciaire".

Après avoir rappelé que cette constitution sera soumise le 1er novembre 2020 au référendum du Peuple, source de tout pouvoir, maitre de toute souveraineté, pour dire, en toute liberté, son dernier mot sur ce projet, il s'est dit convaincu que le peuple algérien, comme à son accoutumée, et à chaque étape cruciale de son histoire, plébiscitera ce projet qui répond à ses aspirations et espérances, exprimées, en toute sincérité, lors de son Hirak authentique béni, déclenché le 22 février 2019".

Pour le Premier ministre, la date du 1er novembre sera "un deuxième jalon historique témoignant de la volonté de notre peuple de relever tous les défis et de faire face à toutes les difficultés pour se libérer de toutes les contraintes et édifier un Etat de droit, d'institutions, un Etat démocratique et social fidèle aux principes de la déclaration de novembre, un Etat dans lequel tous ses enfants participent à son édification, sans exclusion, ni distinction aucune, un Etat où tous ses enfants jouissent équitablement de ses richesses dans la cohésion et l'unité nationales".

synthèse et Traduction APS