RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Portail du Premier Ministère
Premier Ministre / Activités du Premier Ministre
ACTIVITES

Douze nouveaux ministres et deux ministres délégués dans le nouveau gouvernement

Douze (12) nouveaux ministres et deux (2) ministres délégués figurent dans le nouveau gouvernement du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dont la composante a été officiellement rendue publique lundi par la présidence de la République.

Il s'agit de Mohamed Djellab (ex-PDG de la banque CPA, ministre délégué chargé du Budget), nommé ministre des Finances, Abdessalem Bouchouareb (directeur de communication de la campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, ancien ministre de l'Industrie et de la Restructuration, 1996), ministre de l'Industrie et des Mines, Tayeb Zitouni (fils de chahid), ministre des Moudjahidine, Mohamed Aïssa (cadre au ministère des Affaires religieuses), ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Abdelkader Kadi (ex-wali), ministre des Travaux publics.

Il s'agit également de Nouria Benghebrit, ministre de l'Education nationale, Nadia Labidi (docteur en arts du spectacle et cinéaste), ministre de la Culture, Mounia Meslem (avocate), ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Khelil Mahi (député et président de la commission des finances), ministre des Relations avec le Parlement, Abdelkader Khomri (ex-ambassadeur et ministre de la Jeunesse et Sports), ministre de la Jeunesse, Hamid Grine (journaliste-écrivain), ministre de la Communication, Nouria Yamina Zerhouni (ex-wali), ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hadji Baba Ammi (ex-DG du Trésor), ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du Budget et de la Prospective, Aïcha Tagabou (la plus jeune, 35 ans), ministre déléguée auprès du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, chargée de l'Artisanat.

En revanche, douze (12) ministres ont quitté le gouvernement. Il s'agit de Karim Djoudi (ministre des Finances), Bouabdellah Ghlamallah (ministre des Affaires religieuses et des Wakfs), Mohamed Cherif Abbès (ministre des moudjahidine), Farouk Chiali (ministre des Travaux publics), Khalida Toumi (ministre de la Culture), Abdellatif Baba Ahmed (ministre de l'Education nationale), Mahmoud Khedri (ministre des Relations avec le Parlement), Souad Bendjaballah (ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme), Mustapha Benbada (ministre du Commerce), Mohamed Benmerradi (ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale), Mohamed-Amine Hadj Said (ministre du Tourisme et de l'Artisanat) et de Madjid Bouguerra (ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines).

Par contre, quatre (4) ministres ont changé de portefeuille. Il s'agit d'Abdelkader Messahel (ex-ministre de la Communication) qui revient à son ancien poste de ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Mohamed Djellab (ex-ministre délégué chargé du Budget) qui prend le ministère des Finances, Amara Benyounès (ex-ministre de l'Industrie et de la Promotion de l'investissement), nommé ministre du Commerce et de Mohamed El-Ghazi (ex-ministre délégué chargé de la Réforme du service public) qui prend le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale.

Quant à Mohamed Tahmi qui était chargé du ministère de la Jeunesse et des Sports, s'est vu confier uniquement le secteur des Sports.

Enfin, deux ministères ont été scindés en deux portefeuilles. Il s'agit du ministère de la Jeunesse et des Sports (Jeunesse - Sports) et du ministère de l'Energie et des Mines (Energie - Industrie et Mines).

Source APS


Douze nouveaux ministres et deux ministres délégués dans le nouveau gouvernement

Douze (12) nouveaux ministres et deux (2) ministres délégués figurent dans le nouveau gouvernement du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, dont la composante a été officiellement rendue publique lundi par la présidence de la République.

Il s'agit de Mohamed Djellab (ex-PDG de la banque CPA, ministre délégué chargé du Budget), nommé ministre des Finances, Abdessalem Bouchouareb (directeur de communication de la campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, ancien ministre de l'Industrie et de la Restructuration, 1996), ministre de l'Industrie et des Mines, Tayeb Zitouni (fils de chahid), ministre des Moudjahidine, Mohamed Aïssa (cadre au ministère des Affaires religieuses), ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Abdelkader Kadi (ex-wali), ministre des Travaux publics.

Il s'agit également de Nouria Benghebrit, ministre de l'Education nationale, Nadia Labidi (docteur en arts du spectacle et cinéaste), ministre de la Culture, Mounia Meslem (avocate), ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Khelil Mahi (député et président de la commission des finances), ministre des Relations avec le Parlement, Abdelkader Khomri (ex-ambassadeur et ministre de la Jeunesse et Sports), ministre de la Jeunesse, Hamid Grine (journaliste-écrivain), ministre de la Communication, Nouria Yamina Zerhouni (ex-wali), ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Hadji Baba Ammi (ex-DG du Trésor), ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du Budget et de la Prospective, Aïcha Tagabou (la plus jeune, 35 ans), ministre déléguée auprès du ministre du Tourisme et de l'Artisanat, chargée de l'Artisanat.

En revanche, douze (12) ministres ont quitté le gouvernement. Il s'agit de Karim Djoudi (ministre des Finances), Bouabdellah Ghlamallah (ministre des Affaires religieuses et des Wakfs), Mohamed Cherif Abbès (ministre des moudjahidine), Farouk Chiali (ministre des Travaux publics), Khalida Toumi (ministre de la Culture), Abdellatif Baba Ahmed (ministre de l'Education nationale), Mahmoud Khedri (ministre des Relations avec le Parlement), Souad Bendjaballah (ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme), Mustapha Benbada (ministre du Commerce), Mohamed Benmerradi (ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale), Mohamed-Amine Hadj Said (ministre du Tourisme et de l'Artisanat) et de Madjid Bouguerra (ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines).

Par contre, quatre (4) ministres ont changé de portefeuille. Il s'agit d'Abdelkader Messahel (ex-ministre de la Communication) qui revient à son ancien poste de ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Mohamed Djellab (ex-ministre délégué chargé du Budget) qui prend le ministère des Finances, Amara Benyounès (ex-ministre de l'Industrie et de la Promotion de l'investissement), nommé ministre du Commerce et de Mohamed El-Ghazi (ex-ministre délégué chargé de la Réforme du service public) qui prend le ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale.

Quant à Mohamed Tahmi qui était chargé du ministère de la Jeunesse et des Sports, s'est vu confier uniquement le secteur des Sports.

Enfin, deux ministères ont été scindés en deux portefeuilles. Il s'agit du ministère de la Jeunesse et des Sports (Jeunesse - Sports) et du ministère de l'Energie et des Mines (Energie - Industrie et Mines).

Source APS